Musique

Colombie : l'autre pays du tango

Carmen Hernández et Leo Rondón en concert

22 sept 2017 à 21h

On sait que depuis 2007, se tient tous les ans à Medellín un festival international du tango. mais la tradition vient de loin car la passion pour le tango en Colombie n’a pas attendu la venue de Carlos Gardel pour se manifester.

Medellín était un centre industriel important, ouvert au monde (le chemin de fer y jouait un rôle déterminant). L'industrie musicale s’y développe rapidement : on s’intéresse alors à tous les genres et l’on enregistre aux Etats-Unis des chansons colombiennes sur des 45 tours au verso desquels on grave souvent un tango. Gardel enregistrera ainsi des bambucos, guabinas et pasillos colombiens au rythme du tango. Sa disparition dans ce terrible accident d’avion à Medellín en 1935 sera ressentie aussi douloureusement qu’en Argentine.

Carmen et Leo vont interpréter tangos classiques et chansons colombiennes arrangées par Gardel en revenant à la manière de ses débuts : la voix est accompagnée par la guitare à laquelle se substituera par moments le tiple.